Tables d'ondes utilisateur

  • Versions de Live: 10.1 et versions ultérieures (Live Suite uniquement)
  • Systèmes d'exploitation:Tous

Vous pouvez ajouter des tables d'ondes personnalisées à l'instrument Wavetable dans Live 10.1 et les versions suivantes.

Glossaire

Comme le terme «table d'ondes» a différentes significations, nous nous référerons aux termes suivants tout au long de cet article:

  • Wavetable: L' instrument.
  • table d'ondes : forme d'onde à un seul cycle de 1024 échantillons.
  • sprite : ensemble des tables d’ondes dans un fichier. Par exemple, le préréglage par défaut « Basic Shapes » est un sprite contenant des tables d'ondes sinusoïdales, triangulaires, en scie et carrées.

Comment charger une table d'ondes personnalisée

Faites glisser un fichier audio sur la zone de visualisation des sprites de Wavetable (là où se trouve la représentation de la forme d'onde). Le fichier audio peut être glissé depuis le navigateur, depuis un emplacement de clip dans le set ou directement depuis Explorer (Windows) / Finder (Mac). Si vous ajoutez un fichier audio à partir d'un dossier, vous pouvez utiliser les flèches gauche/droite pour charger les fichiers suivants ou précédents à partir de ce même dossier.

Custom_wavetables.png

Traitement du fichier

Lorsque vous sélectionnez un fichier personnalisé, le traitement suivant est exécuté:

  • Wavetable lit les premières secondes (jusqu'à 256 tables d'ondes) à partir du fichier.
  • Le fichier est réduit en mono.
  • Wavetable s'assure qu'il y a au moins 2 tables d'ondes, de sorte que le curseur de position dispose d'un cycle à parcourir.
  • Si le fichier a été créé avec Serum, il est ré-échantillonné à 1024 échantillons par table d'onde. En effet, Serum génère des fichiers plus volumineux (2 048 échantillons par table d'ondes).

mode « Raw »

Si le bouton « Raw » n'est pas coché, le traitement suivant est exécuté:

  • Tout silence initial ou final est ignoré.
  • Afin d'éviter les clics, un fondu est appliqué aux bords de chaque table d'onde.
  • Les différences de phase entre les tables d'ondes voisines sont minimisées pour éviter les bruits de phase indésirables.
  • Les tables d'ondes sont normalisées.

FAQ

J'ai déposé un sample dans Wavetable et une boîte de dialogue apparaît indiquant "Impossible de lire des échantillons lors de l'enregistrement ou du décodage".

Les utilisateurs peuvent utiliser n'importe quel sample en tant que sprite personnalisé, mais si le fichier est volumineux et encodé (par exemple, un mp3 d'une chanson), Live doit décoder et analyser le fichier avant de pouvoir l'utiliser comme table d'ondes personnalisée.

Solution : faites glisser le fichier dans l’arrangement ou dans un emplacement de clip en mode Session. Une fois que Live a analysé le fichier (la forme d'onde est maintenant visible), faites-le glisser sur Wavetable.

J'ai déposé un fichier dans Wavetable mais l'instrument a été remplacé par Simpler.

Lorsque que vous faites glisser un échantillon, il doit être déposé sur la section oscillateur (zone de visualisation du sprite). S'il est déposé ailleurs dans Wavetable, l'ensemble de l'instrument est remplacé par Simpler.

Lorsque je modifie le contenu de mon répertoire de sprites utilisateur, la liste dans Wavetable ne change pas immédiatement.

Live n'analyse pas les changements du répertoire des sprites utilisateurs.

Solution : Supprimer l'instrument et annuler force Live à relier le répertoire.

Lorsque je fais un Réunir et Sauvegarder, ma liste de sprites utilisateurs disparaît : seul le sprite que j'utilisais est encore présent.

Wavetable se sert du même mécanisme que Simpler pour réunir les samples. Lorsque vous faites Réunir et Sauvegarder, les sprites utiliseurs et les fichiers de samples sont copiés dans le dossier Project. Pour que la listes des sprites utilisateurs ne soit pas remplie avec tout le contenu audio d'un Set, Live se sert uniquement du fichier que vous avez sélectionné.